© OTMNCA / J. KELAGOPIAN

Que faire à
Saint‑Jean Cap‑Ferrat ?

Entre terre et mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat est une station balnéaire de la Côte d’Azur située à quelques kilomètres de Monaco et de Nice. Monuments, musées et sites naturels, il y a de nombreuses choses à voir et à faire à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

L’histoire de Saint-Jean-Cap-Ferrat

Le hameau de Saint-Jean est, jusqu’à la fin du 19e siècle, un village de pêcheurs et de fermiers appartenant à la commune de Villefranche-sur-Mer. La Compagnie générale des eaux y aménage, à cette époque, un lac artificiel de 20 000 m³ alimenté par la Vésubie : la végétation se diversifie et se densifie, rendant le secteur beaucoup moins aride et rocailleux. Le Cap-Ferrat devient un lieu d’excursion privilégié des Niçois et les villégiatures s’y développent.

En 1860, le comté de Nice est rattaché à la France et Saint-Jean se sépare de Villefranche, en 1904, pour devenir une commune à part entière. Elle se nomme d’abord Saint-Jean-sur-Mer, puis Saint-Jean-Cap-Ferrat, en 1907.

Dès lors, le village va accueillir, surtout l’hiver, de riches familles étrangères attirées par son climat doux (Anglais, Russes, Belges…) et qui vont y construire de grands domaines. Les hôtels de luxe commencent à fleurir. Vers 1950, la station devient balnéaire et fréquentée aussi l’été, notamment par des célébrités internationales.

Les artistes ont été nombreux à séjourner à Saint-Jean-Cap-Ferrat : Matisse, Chagall, Picasso. C’est surtout le nom de Jean Cocteau qui est associé à la ville. Il a décoré de ses fresques les murs de la Villa Santo Sospir où il se rendait régulièrement, mais aussi la salle des mariages de la mairie.

Charlotte Salomon, une artiste peintre d’origine juive allemande, fut l’hôte pendant deux ans de l’hôtel Belle Aurore (aujourd’hui Hôtel et spa La Villa Cap Ferrat), avant de mourir déportée à Auschwitz à l’âge de 26 ans : sa vie a inspiré le roman « Charlotte », de David Foenkinos.

Préparez votre balade au Cap Ferrat !

Les lieux à visiter : La chapelle Saint-Hospice

Classée monument historique depuis 1929, elle est devenue un lieu de pèlerinage matérialisé par une vierge en bronze d’une dizaine de mètres de haut.

Construite au 11e siècle et restaurée aux 17e et 18e, elle rend hommage à Hospitius, un moine bénédictin épargné en 575 par les Lombards, ébahis par son calme devant la mort.

Tout près de la chapelle, la pointe Saint-Hospice abrite le cimetière marin, créé en 1905. Il surplombe la mer, offrant un panorama exceptionnel.

Le cimetière militaire belge est situé en contrebas de la chapelle et abrite les sépultures des soldats hébergés à la villa Les Cèdres, appartenant au roi des Belges et transformée en hôpital militaire.

Chapelles et monastères incontournables de la Côte d’Azur

Les lieux à visiter : Le phare et le sémaphore

Construit en 1732 sur l’emplacement de l’ancienne tour à feu élevée au 16e siècle, le phare est classé monument historique depuis 2012.

Détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été reconstruit ensuite, mais n’est plus visitable par le public.

Non loin de là, le sémaphore a été construit sous Napoléon III et culmine à 153 m.

Il est chargé de surveiller le trafic maritime, mais aussi les départs de feu dans la forêt.

Les lieux à visiter : Les fontaines COEXIST

Situées au pied du phare et au début de la promenade vers la pointe Saint-Hospice, ces deux fontaines datent de 2007 et ont été mises en place par la fondation COEXIST pour la promotion des échanges entre les différentes religions.

Ornées d’un logo formé d’un croissant (Islam), d’une étoile de David (Judaïsme) et d’une croix (Christianisme), les fontaines ont été inaugurées par le directeur de la fondation James Kidner, Cherie Blair (épouse de l’ancien Premier ministre britannique) et du chanteur Bono de U2.

Les lieux à visiter : Le Vieux Port

Construit par les bagnards de Villefranche-sur-Mer au milieu du 19e siècle, il se déploie le long du quai Lindbergh.

Le nouveau port de plaisance accueille, depuis 1972, plus de 500 bateaux.

Le village se concentre autour du port et une vaste zone piétonne, aménagée en 2017, permet de s’y promener à l’ombre d’une végétation omniprésente et luxuriante.

Les lieux à visiter : Les musées

La Villa Ephrussi est l’un des joyaux de la Côte d’Azur.

Ce palais, inspiré par la Renaissance, a été construit sur les hauteurs de Saint-Jean-Cap-Ferrat par la baronne Béatrice de Rotschild, décédée en 1934.

Classée monument historique, cette villa se visite et permet de découvrir des appartements privés dans le style florentin et vénitien, ainsi qu’une époustouflante collection d’œuvres d’art (mobilier, porcelaine, peintures, sculptures…).

L’ensemble du palais et ses jardins ont été légués à l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France.

Les jardins de la villa sont aussi visitables : il s’agit de neuf parcs paysagers bios : à la française, espagnol, florentin, lapidaire (avec des gargouilles et édifices religieux), japonais, exotique, roseraie et provençal. Ils surplombent la baie de Villefranche-sur-Mer et de Beaulieu-sur-Mer, offrant un panorama exceptionnel sur la côte.

Le musée des Coquillages, unique en Europe, est situé sur le Vieux Port, quai Lindbergh, et accueille plus de 7 000 pièces. C’est la collection la plus importante de Méditerranée.

La villa Santo Sospir (actuellement fermée pour travaux) est surnommée « la villa tatouée » : c’est en effet celle dont les murs blancs ont été peints par Jean Cocteau, hôte régulier des lieux.

Les lieux à visiter : Les espaces naturels

La promenade Maurice Rouvier relie Saint-Jean-Cap-Ferrat à Beaulieu-sur-Mer et offre des vues imprenables sur les plages, dont celle de Cros deï Pin, et la pointe Saint-Hospice. Vous découvrirez de beaux panoramas sur les villages d’Èze et de La Turbie. La promenade démarre à la mairie ou à la villa Ephrussi. En chemin, vous pourrez admirer la villa grecque Kérylos avant d’arriver au port des Fourmis de Beaulieu-sur-Mer. Accessible aux personnes à mobilité réduite, cette courte promenade d’environ 1,5 km est très fréquentée.

La pointe Saint-Hospice offre aussi une belle promenade de moins de 2 km à l’ombre des pins maritimes. Le sentier d’interprétation permet de découvrir le patrimoine littoral grâce à 6 stations d’observation, mais aussi les monuments comme la chapelle Saint-Hospice et sa Madone de bronze, les cimetières marin et militaire et une des fontaines COEXIST. Vous aurez aussi de beaux panoramas sur le Cap-Martin, la principauté de Monaco et l’anse de la Scaletta.

Le tour du Cap-Ferrat se parcourt en près de 5 km et longe une piscine d’eau de mer, ainsi que divers hôtels et villas. Après la pointe Malalongue, le paysage est ponctué de criques et de belles vues sur la côte (Nice, l’Esterel…).

Enfin, le sentier sous-marin, plage des Fossettes, permet d’observer les fonds marins sur un chemin balisé par des bouées et accessible en palmes. Une expérience unique !

Les lieux à visiter : Les grands domaines

Saint-Jean-Cap-Ferrat a vu fleurir de grands domaines construits par de riches familles aristocratiques, bourgeoises, industrielles et artistiques.

La plus ancienne est la villa Fleur du cap, qui accueillit Chaplin ou David Niven.

Le roi des Belges, Léopold II, fit l’acquisition d’une cinquantaine d’hectares au Cap, à la fin du 19e siècle, dont de nombreuses villas.

La villa grecque Kérylos est une reconstitution d’une demeure antique, sur la baie des Fourmis.

Les plages

Calmes et tranquilles, les cinq plages de Saint-Jean-Cap-Ferrat sont publiques, mais de nombreux baigneurs investissent aussi les multiples criques nichées dans les pins et entre les rochers.

  • La plage du port ou Cros deï Pin est la plus vaste de la presqu’île, située au cœur du village, avec des maisons juste au-dessus de la mer. Elle propose des jeux d’enfants, des douches et des toilettes.
  • La plage des Fossettes se trouve en contrebas de la pointe Saint-Hospice et du jardin de la Paix. Discrète et préservée, elle est appréciée des amateurs de snorkeling à cause de la qualité de ses fonds marins.
  • La plage des Fosses, au sud, offre des panoramas exceptionnels sur les villas et l’ancienne carrière de Saint-Jean-Cap-Ferrat.
  • La plage de Passable, en partie privée, est située à l’ouest et fait face à la baie de Villefranche. C’est l’une des plus célèbres plages de la presqu’île, réputée pour sa végétation et son restaurant les pieds dans l’eau.
  • La plage de la Paloma, à l’est, en partie privée également, est l’autre plage emblématique, nichée dans la verdure et offrant des vues imprenables sur Beaulieu-sur-Mer et Èze.

De nombreux établissements proposent des activités nautiques : paddle, kayak, voile, sorties en mer… La côte est aussi très appréciée par les plongeurs et amateurs de snorkeling.

Découvrez les plus belles plages de la Côte d’Azur

Véritable écrin de nature, la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat séduit pour son environnement préservé et authentique, entre Nice et Monaco. Moins touristique que les grandes stations balnéaires de la French Riviera, elle est le cadre idéal pour des vacances au calme ou un week-end en amoureux.

Nos suggestions