© MOIRENC CAMILLE

Côte d'Azur : des lieux atypiques pour vos réunions

L’évènementiel s’étiole dans l’ordinaire et le quotidien. Il faut surprendre, émerveiller, sortir des sentiers battus, trouver de nouveaux terrains de jeux. La Côte d’Azur coche toutes ces cases, voici quelques pistes à suivre.

Dans les coulisses de l’Histoire

Elle protégeait la rade de Villefranche, la citadelle St-Elme a troqué depuis sa vocation défensive pour celle d’ordonnatrice de festivités et rendez-vous professionnels.

Sur le Cap Ferrat, le rêve devenu réalité de la Baronne Béatrice, a donné la villa Éphrussi de Rothschild. Bonne nouvelle, ce site exceptionnel avec ses neuf jardins à thème et ses jeux d’eau musicaux peut être privatisé.

Plus à l’ouest, à La Napoule, pourquoi ne pas s’essayer à la vie de Château, les pieds dans l’eau. Dans cette résidence restaurée, début 19ème par Henry et Mary Clews, les artistes sont toujours les bienvenus.

n43mariaserena.jpg

Vue imprenable pour invitation au voyage

Ils repéraient sa haute façade blanche dominant un écrin vert de jardins en terrasse. C’est ainsi que les hôtes illustres de la Villa Serena à Menton découvraient cette perle nichée dans la « petite Afrique » avec sa collection unique de palmiers et cycas. Dépaysement encore et escapade dans le temps avec la Villa Kerylos. Posée sur la pointe rocheuse de la Baie de fourmis à Beaulieu, elle propose la fidèle reconstitution d’une demeure de la Grèce Antique. Le Palm Beach sur la Pointe Croisette à Cannes renaît. Mythique palais des mille et une nuits, ses terrasses dévoilent une perspective féérique : Cap d’Antibes, Baie de Cannes, IIe de Lérins et Massif de l’Estérel.

Pour les curieux de technos et de sciences

Charles Garnier et Gustave Eiffel ont réuni leurs talents pour réaliser ce temple de l’astronomie qu’est l’Observatoire de Nice. Perché sur le Mont Gros, il ouvre une fenêtre unique sur l’univers des étoiles.

Tout aussi fascinants, les fonds marins conservent une part de mystère que le Musée océanographique de Monaco s’emploie à déchiffrer. Son fondateur, le Prince Albert 1er, voulait réconcilier l’homme et la mer, le musée poursuit sa croisade.

L’intelligence artificielle apportera-t-elle demain sa précieuse contribution ? Mieux comprendre à la fois son extraordinaire potentiel mais aussi ses limites, c’est la mission de la Maison de l’IA ouverte à Sophia Antipolis à tous les curieux.

dsc-1939.jpg

S’immerger dans un bouillon de culture

Trois musées pour trois univers créatifs. Sa mosaïque monumentale aux couleurs vives signale de loin le Musée Fernand Léger, niché dans les collines verdoyantes de Biot où le « peintre de la couleur » a vécu. L’union du ciel et de la terre symbolisée par une architecture aux lignes géométriques épurées, l’écrin donné par Kenzo Tange au Musée des arts asiatiques de Nice plonge le visiteur aux sources de civilisations à la spiritualité marquée. Résident privilégié de l’exceptionnel ensemble architectural conçu par Josep Lluis Sert, l’art moderne et contemporain se révèle sous toutes ses formes à la Fondation Maeght de Saint- Paul de Vence.

Hôtels mythiques : la Côte d’Azur Art Déco

Chacun affiche une identité forte mais tous trois partagent un héritage provençal et une nature aux essences méditerranéennes.

La Bastide Saint-Antoine à Grasse, Le Mas Candille à Mougins et le Château Saint-Martin à Vence cultivent toujours ce sens de l’hospitalité nourri d’authenticité, de douceur de vivre et de gastronomie aux saveurs du terroir.

L’architecture art-déco évoque une Côte d’Azur où élégance rimait avec insouciance au temps des Années Folles.

Trois fleurons sur le littoral rappellent cette joyeuse époque, le Majestic et le Martinez sur la Croisette à Cannes, plus imposant, le Palais de la Méditerranée sur la Promenade des Anglais à Nice.

Hôtels mythiques : rendez-vous avec l’Histoire

L’Hôtel de Paris à Monaco, le Grand Hôtel du Cap-Ferrat, le Negresco à Nice, la légende de ces palaces reste indissociable d’une Côte d’Azur privilégiée par les têtes couronnées l’hiver pour la douceur de son climat.

Aujourd’hui ils accueillent stars et grandes fortunes des cinq continents en toute saison.

A Juan-les-Pins, la jeunesse américaine, abîmée par la Grande Guerre, cherchait à s’étourdir dans des nuits sans fin et des bains sous le soleil brûlant.

Scott et Zelda Fitzgerald étaient leur idole. Leur demeure deviendra l’hôtel Belles Rives dont les propriétaires entretiennent le souvenir de « Gatsby le magnifique ».

Des espaces à découvrir au sein des Palais des congrès

Vue panoramique à 360° sur la Baie de Cannes avec balcons surplombant la mer et espace modulable de 2 150 m2, la Rotonde Lérins, au 1er étage de l’Espace Riviera du Palais des Festivals, ne connait pas de concurrence.

A Monaco le Sporting d’Hiver, démoli, a laissé place au One Monte-Carlo. Avec son architecture art-déco, la salle plénière de 301 m2 du nouveau centre de conférences se veut un trait d’union avec la célèbre Salle des arts, aujourd’hui disparue.

A Nice, le Palais des Expositions se distingue par une impressionnante voûte. D’une portée de 69 m pour une longueur de 150 m, elle est supportée par une structure d’arcs en béton et éclairée par 4 000 panneaux de plexiglas.

Nos suggestions