Vieille ville d'AntibesVue sur la vieille ville d'Antibes avec les montagnes enneigées en arrière plan
©CRT COTE D'AZUR FRANCE/Camille MOIRENC

TOP 5 des visites guidées incontournables d’Antibes

Antibes Juan-Les-Pins est une ville de la Côte d’Azur incontournable. Grâce à ses multiples héritages, de nombreuses visites guidées sont programmées pour la découvrir sous tous les angles. Les passionnées d’histoire seront ravis de parcourir la vieille ville remplie d’anecdotes. Les amateurs de photographie peuvent facilement s’amuser avec tous les somptueux points de vue qu’offre la ville.

Les Guides de France vous emmènent au cœur de la ville, conservatrice des spécificités provençales, à travers 5 visites soigneusement choisies.

Visiter la ville antique d’Antibes/Antipolis

La fondation d’Antibes est contemporaine de celle de Marseille, au VIème avant notre ère, et elle est le fait des Grecs d’Asie Mineure, les Phocéens. Les espaces que les Grecs ont investis correspondent, aujourd’hui, à l’actuelle cathédrale Sainte-Marie, au cours Masséna et à la rue de la République.

Les Romains, eux, arrivent dans la ville vers -150 : ils ont été appelés par les habitants, menacés par un peuple celte, les Oxybiens. Les Romains construisent un temple dédié à Minerve et dotent la cité de deux aqueducs pour l’alimenter en eau potable : l’aqueduc de Fontvieille, qui prélèvent les eaux de Biot, et l’aqueduc de la Bouillide, qui acheminent les eaux de Valbonne en passant par Vallauris. Le musée d’archéologie d’Antibes conserve les trésors du très riche passé antique de la ville.

Les Guides de France vous font remonter le temps. Suivez-les pour mieux connaître l’histoire antique d’Antibes.

Visiter le Vieil-Antibes

Le Vieil Antibes correspond aux quartiers anciens du Moyen Âge et de l’époque moderne. Il est délimité par les remparts qui, côté mer et du port Vauban, ont été conservés.

Au V° siècle, la ville devient le siège d’un évêché et le reste jusqu’en 1244, année du transfert de celui-ci vers Grasse. En lieu et place du temple de Minerve, les habitants construisent une cathédrale dédiée à la Vierge Marie.

Au Moyen Âge, Antibes est une seigneurie du comté de Provence qui est administrée par les évêques et la famille Grimaldi.

Pour découvrir les secrets du Vieil-Antibes, les Guides de France vous proposent une visite guidée du centre ancien.

Visite culturelle d’Antibes : sur les pas de Pablo Picasso !

En 1946, un illustre peintre espagnol, dont la réputation a été établie par « Guernica », s’installe au deuxième étage du château Grimaldi. Pablo Picasso passe deux ans dans la ville, aux côtés de Jacqueline Roque, et peint : « Ulysse et les Sirènes » ou encore « La femme aux oursins ». Cette dernière œuvre fait écho aux moments que l’artiste passe à Golfe Juan, après le travail ou lors de la pause déjeuner : Picasso achète et consomme des oursins avec les nombreuses connaissances qu’il se fait dans la ville et aux alentours. Il rencontre les époux Ramié qui gère une entreprise de céramique.

En 1948, le peintre déménage à Vallauris. L’atelier qu’il a occupé au deuxième étage du château Grimaldi d’Antibes a été transformé en musée : on y trouve des œuvres peintres par l’artiste ainsi que des objets en céramique, décorés par lui.

Antibes gourmand : réveillez vos sens à travers une balade gustative

Antibes est la plus provençale des villes de la Côte d’Azur, que ce soit par son architecture ou par les nombreux produits que compte son marché quotidien du cours Masséna. Ce dernier est un passage obligé pour tous les gourmands et les amateurs de spécialités culinaires : olives, anchois, tapenade, fruits et légumes.

Les Guides de France vous ouvrent les portes des meilleurs producteurs locaux du Vieil Antibes : dégustations de quelques mets et de quelques produits alcoolisés, à base d’anis, à consommer avec modération. Ils vous font découvrir les bonnes adresses d’Antibes à travers une visite gourmande, suivez-les !

Juan les Pins : visitez le « Antibes contemporain »

Antibes a connu une importante transformation à la fin du XIX° siècle avec l’arrivée du chemin de fer : la ville est sortie de ses remparts, lesquels ont été en partie détruits.

Les fortifications qui avaient été construites à l’époque des rois, pour faire face aux Espagnols et aux Autrichiens ont perdu de leur utilité lorsque le comté de Nice est devenu français en 1860 et que la ville d’Antibes a été rattachée au département des Alpes-Maritimes nouvellement constitué.

De nouveaux quartiers sont sortis de terre en lien avec l’essor pris par les fonctions résidentielles et de tourisme dans la ville : c’est dans ce contexte que Juan les Pins est né en 1882. Son essor a été porté, entre autres, par la venue d’illustres personnages, comme l’auteur Guy de Maupassant et l’arrivée d’une nouvelle clientèle en provenance des États d’Unis d’Amérique.

Nos suggestions