Sur la Route des restaurants étoilés Côte d'Azur

Berceau d’Auguste Escoffier, figure historique de la grande cuisine française, la Côte d’Azur est une destination des plus gourmandes et créatives. La pluie d’étoiles qui couvre les tables azuréennes salue le grand talent et l’inventivité des Chefs qui continuent à éblouir les gastronomes du monde entier. Voici les restaurants de la Côte d’Azur où officient de prestigieux chefs étoilés parmi lesquels Alain Ducasse, Bruno Oger, Mauro Colagreco, Alain Llorca, Jacques Chibois…

LES ÉTOILES DE LA CÔTE D’AZUR… METTENT A L’HONNEUR LES RESTAURANTS AZURÉENS !

Le saviez-vous ? Il n’y a pas que le soleil qui brille dans le ciel azuréen…

Il y a aussi de nombreuses étoiles, celles que le guide Michelin décerne chaque année aux fleurons de la gastronomie française. La dernière édition a ainsi distingué quarante-deux restaurants de la Côte d’Azur. Parmi eux, des valeurs sûres… Le Figuier Saint-Esprit, à Antibes, cher à Christian Morisset, aussi célèbre pour ses bacchantes flamboyantes que pour son talent culinaire.

TALENT ET CRÉATIVITÉ : LA GASTRONOMIE A L’HONNEUR SUR LA CÔTE D’AZUR !

Le Restaurant Alain Llorca qui tient son nom de son propriétaire qui a retrouvé, sur les coteaux de Saint-Paul de Vence, une seconde jeunesse. La Bastide Saint-Antoine, fief de Jacques Chibois qui a fait de sa belle table grassoise le sanctuaire savoureux de la cuisine provençale. Et puis, bien sûr, le fameux Louis XV, le restaurant trois étoiles de l’Hôtel de Paris, à Monaco. C’est là, en 1990, que la saga d’Alain Ducasse a vraiment commencé !

MACARONS ET HOTELS CINQ ÉTOILES

L’Hôtel de Paris n’est pas le seul palace azuréen à avoir séduit les inspecteurs du Michelin. L’Hermitage (Le Vistamar), le Monte-Carlo Bay (Blue Bay), le Monte-Carlo Beach Hôtel (Elsa) et le Métropole Palace (Le Yoshi et le Joël Robuchon Monte-Carlo), ses proches voisins, figurent aussi au palmarès du célèbre guide. Côté français, on n’est pas en reste ! La Chèvre d’Or et le Cap Estel (La Table de Patrick Raingeard) à Eze, la Réserve de Beaulieu (le Restaurant des Rois), le Grand Hôtel du Cap à Saint-Jean-Cap-Ferrat, le Château du Domaine Saint-Martin à Vence, le Belles Rives (La Passagère) et le Cap d’Antibes Beach Hôtel (Les Pêcheurs) à Juan-les-Pins, Le Mas Candille à Mougins, La Réserve à Ramatuelle, (La Voile), le Château de Valmer (La Palmeraie) à La Croix-Valmer et La Bastide de Saint-Tropez (L’Olivier) jouissent aussi de ce privilège.

MACARONS ET HOTELS CINQ ÉTOILES (SUITE)

Mention spéciale pour l’Hôtel Martinez qui, avec la Palme d’Or, offre la dernière table étoilée de la Croisette cannoise, pour la Résidence de la Pinède, à Saint-Tropez, qui abrite la Vague d’Or, l’unique Trois étoiles varois, et pour le Negresco dont le Chantecler est emmené par l’une des rares « double étoilées » de l’Hexagone : Virginie Basselot, Meilleur Ouvrier de France depuis 2015. Citons enfin le seul hôtel “quatre étoiles” au milieu de tous ces “cinq” : le Mas du Langoustier (Restaurant L’Olivier) sur l’île de Porquerolles.

LE “GRATIN” VOUS RÉGALE SUR LA CÔTE D’AZUR !

Pour autant, il n’est nul besoin d’offrir le gîte pour compter parmi l’élite de la gastronomie tricolore.

Le couvert a suffi aux niçois Jan Hendrik Van Der Westhuizen (Restaurant Jan), Mickaël Gracieux (L’Aromate) et à Gaël et Mickaël Tourteaux, les deux frères de Flaveur, pour décrocher cet honneur. Une prouesse qu’ont également réalisé Lou Cigalon Maison Martin à Valbonne, Les Bacchanales à Vence, la Paloma à Mougins, L’Oasis à Mandelieu, Le Clos St-Pierre au Rouret, la Villa Archange au Cannet, l’Hostellerie Jérôme à La Turbie, le Clovis à Tourrettes-sur-Loup, La Rastègue à Bormes-les-Mimosas et les Terraillers à Biot.

GUIDE 2019 : QUATRE ÉTOILES DE PLUS SUR LA CÔTE D’AZUR !

Ne manque-t-il personne ? Mais si, bien sûr : les promus de l’édition 2019 ! Franck Cerruti a ainsi décroché une première étoile pour le Grill, second restaurant de l’Hôtel de Paris à Monaco. Une performance réussie également par José Bailly et Christophe Billau, chefs respectifs de la Terrasse des roches rouges à Saint-Raphaël et de l’Auberge Quintessence à Roubion. Le meilleur pour la fin : installée à Menton, à deux pas de la frontière italienne, Mauro Colagreco, le plus français des chefs argentins, mentor du Mirazur, vient d’entrer dans le cercle très fermé des chefs “trois étoiles”.

LES RESTAURANTS ETOILÉS DE LA CÔTE D’AZUR

Avis aux gastronomes ! Comme la Côte d’Azur a inspiré les Grands Maîtres de la peinture, elle est aujourd’hui terre de création pour les Grands Chefs.
En savoir plus