Côte d'AzurPanorama de la Côte d'Azur
©CRT COTE D'AZUR FRANCE/Camille MOIRENC

Jeux Olympiques et Paralympiques : l'élite sportive mondiale s'invite sur la Côte d’Azur pour s’entraîner !

En 2024, Paris accueillera les Jeux Olympiques pour la troisième fois de son histoire. Mais avant cela, c’est par la Côte d’Azur que les plus grands athlètes du monde vont venir s’entraîner ou faire leur stage final ! Zoom sur ces centres de préparation aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024  qui accueillent les plus grands talents du monde du sport.

Paris 2024

Du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre, les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques de Paris 2024 seront les plus grands événements jamais organisés en France. Une aventure qui va embarquer le monde entier dans une combinaison de rendez-vous sportifs, culturels, de programmation artistique, et de performances diverses. Jusqu’à l’été 2024, pas moins de 10.500 athlètes olympiques et 4.350 athlètes paralympiques vont venir s’entraîner en France.

Et la Côte d’Azur, une terre de sport qui voit passer chaque année son lot d’événements sportifs, constitue une véritable antichambre du succès. A travers ses paysages exceptionnels entre mer et montagnes, accueillir les athlètes des Jeux Olympiques et Paralympiques dans ses centres de préparation permet de participer au plus grand événement au monde, symbole d’ouverture, de diversité et d’universalité.

Des valeurs chères à la Côte d’Azur.

Les Centres de préparation des Jeux 2024

Antibes Juan-les-Pins

À Antibes, ce sont sept complexes sportifs qui ont été présélectionnés pour accueillir les athlètes.

L’Azurarena accueille les Sharks d’Antibes, grand club national évoluant en pro B. La salle reçoit régulièrement l’élite du basketball et du basket fauteuil. La finale de la coupe de France de basket fauteuil est notamment passée par ce lieu mythique en 2019 ! Situé dans le complexe, la salle de trampoline accueille les meilleurs mondiaux de la discipline. De l’autre côté de la rue, le site municipal de tir d’Antibes reçoit les champions du tir olympique et paralympique.

Les entraînements de natation olympique et paralympique ont lieu au stade nautique Jean Bunoz. Florent Manaudou, trois fois médaillé olympique du 50 mètre, s’entraîne à Antibes en vue des Jeux de Paris 2024.

Avec son cadre grandiose, la base nautique du Ponteil profite d’un positionnement idéal pour les entraînements de voile. Ce lieu a formé des champions comme Nicolas Charbonnier, Sofian Bouvet et plus récemment, l’équipage Delerce-Rossi vice-champions du monde 2019 en 420 chez les jeunes, qui s’entraînent quotidiennement à Antibes.

La cité des remparts accueille également, au stade Fernand Léger la fine fleur du hockey sur gazon, au gymnase Pierre Brochard ceux de la gymnastique artistique, tandis que les terrains de tennis Jules Grec voient passer l’élite mondiale du tennis et du tennis fauteuil.

Cagnes-sur-mer

Symbole iconique universel de l’histoire de France, le château de Versailles prêtera son cadre grandiose aux Jeux de Paris 2024 pour les épreuves équestres de Paris 2024 .

C’est dans un autre cadre exceptionnel que la crème athlètes, à deux ou quatre pattes, viennent s’entraîner ! Situé en bord de mer, l’Hippodrome de la Côte d’Azur est le terrain de jeu privilégié des dresseurs olympique et paralympique, ainsi que des cavaliers de saut d’obstacles.

Si dans le saut d’obstacle, l’agilité, la technique et le contrôle du couple cheval-cavalier sont sollicitées, le dressage, quant à lui, est l’expression la plus poussée de l’entraînement d’un cheval. Le couple est mis en scène artistiquement dans une série de figures exécutées au cours d’une reprise. Ici, le spectacle est donc partout.

Avec les montagnes du Mercantour qui dominent la Méditerranée en arrière-plan, les champions disposent d’un cadre idyllique pour performer et une opportunité unique de bénéficier d’un lieu conforme aux spécificités techniques de leur discipline.

Cannes

Enfin, à Cannes, pas moins de trois complexes sportifs voient passer la fine fleur du sport mondial pour se surpasser.

Si la crème du football s’entraîne au complexe Coubertin, le complexe Maurice Chevalier, lui, accueille les champions de l’athlétisme olympique et paralympique.

Il est notamment équipé d’une piste d’athlétisme de 400m, trois aires de lancer de poids, deux aires de lancer de disque, deux aires de lancer de javelot, un sautoir en hauteur, un sautoir à la perche et trois sautoirs en longueur.

Le Palais des Victoires, quant à lui, permet aux meilleurs mondiaux du badminton olympique, du basketball, du basketball fauteuil, du handball, du volleyball et du volleyball assis, de s’entraîner dans des conditions exceptionnelles.

La structure a notamment accueilli le quart de finale de coupe de France de handball masculin et les équipes nationales féminines de football d’Angleterre et de Norvège dans le cadre de la Coupe du Monde de Football Féminine 2019.

De quoi mettre les futurs champions dans des conditions optimales pour leurs entraînements, avant d’entrer dans l’arène des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 !

Cap d’Ail

Labellisé “Terre de Jeux 2024”, Cap d’Ail a vu passer dès 2021 le drapeau olympique, paralympique et celui de Paris 2024.

Avec deux grands champions pour l’occasion, Samir Aït Saïd, un des deux porte-drapeaux de la France à Tokyo, et Fanny Horta, la capitaine de l’équipe de France de rugby à 7, et médaillée d’argent aux derniers JO de Tokyo. Un symbole fort pour la commune à la fibre sportive, dont la photo d’un groupe d’enfants sur un terrain de basket-ball 3×3 réalisée par drone lors de l’Open Plus avait déjà tapé dans l’œil du jury.

D’ailleurs, en véritable terre de sport, la commune limitrophe à la Principauté de Monaco voit passer de nombreux évènement : un triathlon, un tournoi international de tennis pour les juniors, la course du soleil, et surtout, l’Open Plus de basketball 3×3 organisé depuis plusieurs années à la plage Marquet de Cap d’Ail, et qui constitue une étape majeure de la Superleague.

Et avec des structures d’entraînements de haut niveau, il était presque évident que Cap d’Ail soit choisi comme terre d’accueil pour l’entraînement des athlètes de basketball 3×3 !

Considéré comme le numéro un des sports urbains dans le monde, son succès populaire a rapidement conduit le Comité International Olympique à l’inclure dès 2017 au programme des JO de Tokyo.

Ce nouveau format dynamique, créatif et spectaculaire, qui se joue sur un demi-terrain et par équipe de 3, va passionner à n’en pas douter les foules des Jeux Olympiques de Paris 2024 !

Nice

À Nice, c’est la cité des sports qui a été retenue comme centre de préparation aux Jeux de Paris 2024.

Véritable cœur sportif de la ville, le nouveau complexe bénéficie d’installations flambantes neuves et de matériel dernier cri. De quoi accueillir les athlètes dans les meilleures conditions pour peaufiner leur préparation ! On retrouve ainsi le pôle athlétisme, développé autour du stade Charles Ehrmann, et qui permet aux champions d’athlétisme olympique de s’entraîner, ou encore le pôle aquatique, qui accueille les nageurs olympique et paralympique, avec notamment sa piscine olympique Camille Muffat, en hommage à la championne olympique niçoise disparue en 2015. Le pôle sports collectifs et sports de raquette accueillent les champions de tennis, de tennis fauteuil, de cyclisme sur route olympique, de handball et de triathlon olympique. Le pôle rugby et football américain accueille pour l’occasion l’élite du rugby à 7. Les fans de rugby apprécieront, sachant que le rugby à 7 sera présent lors de la première journée des JO de Paris 2024, le 24 juillet.

Les JO 2024 passeront par Nice ! L’Allianz Riviera fait partie des 7 stades retenus pour accueillir les tournois masculin et féminin de football à l’occasion des Jeux olympiques 2024. Parmi ces affiches, l’équipe de France, qui viendra le 27 juillet 2024. Un évènement majeur qui compte parmi les grands rendez-vous du football mondial !

Pour célébrer le retour des Jeux olympiques et paralympiques en France, le Musée National du Sport de Nice inaugure dès 2023 une nouvelle exposition temporaire : « Olympiennes ».

Saint-Laurent-du-Var

Le dojo Hervé Allari place indéniablement Saint-Laurent-du-Var comme une véritable institution du judo en France.

Son architecture en bois donne incontestablement une ambiance zen au complexe sportif. L’élite du judo olympique et paralympique, ainsi que les meilleurs athlètes de taekwondo olympique et paralympique viennent s’entraîner sur les quatre aires de combat du complexe, profitant de la grande salle de musculation dont dispose le centre d’entraînement. Le dojo Hervé Allari a eu l’honneur d’accueillir David Douillet, alors Ministre des Sports, ainsi que Teddy Riner. Au plus haut niveau depuis presque quinze ans, le triple champion olympique reprend la compétition internationale et entame la dernière ligne droite de sa carrière.

Sauf surprise, les Jeux de Paris 2024 seront les derniers pour Teddy Riner ! Les lutteurs du monde entier sont également présents au dojo Hervé Allari pour s’entraîner avant les Jeux olympiques de Paris 2024. À Tokyo en 2020, la lutte a offert un spectacle passionnant et inoubliable, avec des moments forts tels que le grand retour de l’Américain David Taylor dans les ultimes secondes pour décrocher sa première médaille d’or, le quatrième titre olympique historique de la superstar cubaine Mijain Lopez Nunez, et les toutes premières médailles olympiques en lutte du Nigeria et de Saint-Marin.

Cinq fois champion de France en lutte libre, le réunionnais Valentin Damour vise lui aussi les JO en 2024. Objectif : la médaille d’or. Attendez-vous à d’autres moments hauts en couleur !

Villeneuve-Loubet

Reconnue comme un centre sportif performant, la salle Monique Maurice de Villeneuve-Loubet est labellisée Centre Régional et Départemental d’haltérophilie.

Disposant d’un grand espace, la structure comprend une salle d’haltérophilie avec dix-sept plateaux, une salle de musculation, de remise en forme, et de massage pour la récupération des athlètes, le tout, homologué par la Fédération internationale d’haltérophilie.

Elle a notamment accueilli en 2019 l’équipe de rugby du Pays de Galles, venue parfaire leur condition physique avant leur match contre l’équipe de France de rugby durant le tournoi des Six Nations.

Entre mer et rivière, plages et village, surplombé par l’un des plus beaux châteaux du département, Villeneuve Loubet est une perle de la Côte d’Azur où les athlètes peuvent s’entraîner dans les meilleures conditions avec une salle appropriée à la discipline.

Pour plus d’informations :

 

COMITÉ DÉPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF DES ALPES-MARITIMES
MANASSERO Philippe
Président
alpesmaritimes@franceolympique.com
06 08 06 50 85

 

Comment venir sur la Côte d'Azur ?
merméditerranéeITALIE

mercredi 24 avril

Venir sur la Côte d'Azur

NiceParis01h25

NiceLondres02h00

NiceNew York08h30-09h00

NiceMoscou03h45-04h00

NiceParis05h55 (direct)

NiceLyon04h35 (direct)

GenèveNice06h20

MilanNice04h45

NiceParis09h00

NiceGenève05h37

NiceFlorence04h45

NiceBarcelone06h20

Comment venir ?
Les Centres de préparation des jeux 2024
Découvrez les Coulisses des JO 2024 :
Sites d'Entraînement sur la Côte d'Azur
Découvrez les Coulisses des JO 2024 : Sites d'Entraînement sur la Côte d'Azur
Découvrez les Coulisses des JO 2024 : Sites d'Entraînement sur la Côte d'Azur
Découvrez les Coulisses des JO 2024 : Sites d'Entraînement sur la Côte d'Azur