Découverte de la Villa Eilenroc au Cap d'Antibes

Cap Martin, Cap Ferrat, Cap d’Antibes : ce trio accueille les plus belles propriétés de la Côte d’Azur. Rares sont celles accessibles au public. La Villa Eilenroc est de celles-là… Lors de votre séjour sur la Côte d’Azur, partez à la découverte de cette villa d’exception située à l’extrémité du Cap d’Antibes.

VILLA EILENROC, DEMEURE D’EXCEPTION DU CAP D’ANTIBES

Partez à la découverte de cette villa qui symbolise le luxe et la volupté de la Côte d’Azur !

La Côte d’Azur est née avec la Belle Epoque, une période de paix et de prospérité qui a vu le Gotha européen se prendre de passion pour cette région bénie des dieux. Parmi ces grandes fortunes, Hugh-Hope Loudon. En 1860, plutôt que d’affronter le rude climat hollandais, cet ex-gouverneur des Indes néerlandaises a la bonne idée de prendre ses quartiers d’hiver sous le soleil de la Côte d’Azur. Il acquiert une parcelle de onze hectares en front de mer, sur le Cap d’Antibes et fait construire en son cœur un château néoclassique qu’il baptise d’une anagramme de Cornélie, prénom de son épouse : Eilenroc.

UNE VILLA OUVERTE AU PUBLIC

Avec sa vue sur la prestigieuse Baie des Milliardaires du Cap d’Antibes !

120 ans plus tard, après avoir connu bien des propriétaires et des hôtes aussi prestigieux que Leopold II de Belgique et le Roi Farouk d’Egypte, cette splendide demeure, imaginée par Charles Garnier, l’architecte de l’Opéra de Paris, est léguée à la Ville d’Antibes. Dès lors, comme les Villas Kerylos et Ephrussi de Rothschild, autres propriétés azuréennes d’exception, la Villa Eilenroc s’ouvre au public qui vient visiter une partie de ses appartements et, plus encore, flâner dans son écrin luxuriant.

UN VÉRITABLE CONSERVATOIRE VÉGÉTAL

Partez à la découverte du parc de onze hectares de la Villa Eilenroc…

Bordé par le chemin des douaniers qui épouse les contours du Cap d’Antibes et surplombant la Méditerranée, le parc de la Villa Eilenroc est un pur ravissement : « Un jardin prodigieux, jeté entre deux mers, où poussent les plus belles fleurs d’Europe », écrit un jour Maupassant. Il est riche de 2000 roses et plantes odorantes, de pins Alep et d’arbousiers, de ficus, chênes verts, oliviers et autres eucalyptus. Une féerie que l’on prolonge volontiers par la découverte de la villa, une occasion rare de partager l’intimité de ceux qui, voilà plus d’un siècle, ont fait d’une côte tranquille une terre de fête, une véritable légende.