© CRT COTE D'AZUR FRANCE/Camille MOIRENC

LES VIOLETTES EMBLÉMATIQUES DE TOURRETTES

Tourrettes-sur-Loup doit sa renommée à la violette, devenue principale culture sur son territoire à partir des années 1880. Le développement de l’industrie du parfum à Grasse au XIXe siècle a été une véritable opportunité pour les tourrettans.

LA VIOLETTE, UNE ACTIVITÉ HISTORIQUE

La viola odorata est cultivée pour ses propriétés odorantes et gustatives qui servent respectivement en parfumerie et en confiserie. Les tourrettans ont d’abord cultivé la violette de Parme, également produite à Toulouse. Puis, la variété Victoria s’est progressivement imposée pour devenir la principale fleur cultivée dans le village.

La violette de Tourrettes pousse d’octobre à mars sur de petites parcelles en restanques. Sa culture a toujours été basée sur le travail manuel, exigeant de bonnes aptitudes physiques. Les horticulteurs l’exploitent pour confectionner des bouquets vendus entre Noël et la Saint-Valentin. Elle symbolise d’ailleurs la timidité et les amours secrètes.

Elle sert également à la confection de confiseries et de produits dérivés. En cuisine, des chefs ont utilisé la violette pour réaliser des plats et des desserts. Les feuilles sont également récoltées en dehors de la période de floraison pour la parfumerie.

Tourrettes reste le seul territoire en France où la production de violettes est l’activité principale, voire unique des horticulteurs. La violette de Tourrettes a gagné en notoriété au fil des années et continue de faire parler d’elle autour du monde.

Chaque année depuis 1952 se tient une fête en son honneur. Le 6 mars 2010, la commune a également inauguré la Bastide aux Violettes, un musée vivant consacré à cette fleur et au savoir-faire des producteurs.

LA CULTURE DE LA VIOLETTE DE NOS JOURS

Face à une concurrence mondialisée, la production tourrettane de violettes a dû évoluer pour pouvoir perdurer. Les producteurs ont donc fait le choix de privilégier la qualité de leur produit. Les violettes sont cultivées de manière biologique et raisonnée dans un souci de préservation de l’environnement, mais aussi pour proposer un produit d’excellence. Les champs de violettes sont des endroits favorables à la biodiversité.

Les pratiques aussi évoluent et font place aux innovations. De nouvelles techniques de culture hors-sol ont notamment fait leur apparition. La cueillette se fait quotidiennement pendant l’hiver et les producteurs font souvent appel à des travailleurs saisonniers pour récolter les violettes à la main. Ce travail nécessite une certaine expérience pour pouvoir sélectionner les bonnes fleurs rapidement et sans les abîmer.

BOUQUETS, CONFISERIE & PARFUMS

Les bouquets sont confectionnés en fin de journée. Chaque bouquet est composé de 25 fleurs environ, entouré d’une corole de feuilles et minutieusement ficelé. La production de 100 bouquets à l’heure représente une belle cadence de travail.

Les fleurs peuvent aussi servir en confiserie. L’exploitation familiale Coche a notamment développé un procédé de cristallisation de la violette en l’enrobant de sucre et en faisant sécher la fleur dans une étuve. La violette est nettoyée et travaillée directement après la récolte.

La confiserie Florian possède un procédé de fabrication différent pour un résultat similaire. Entre début mai et fin juillet, les feuilles sont fauchées et livrées le jour même à Grasse. Elles y sont transformées pour entrer dans la composition de grands parfums.

LA FÊTE DES VIOLETTES, UNE DATE INCONTOURNABLE

Chaque année, la fête des violettes a lieu lors du premier week-end de mars et annonce la fin de la saison pour les producteurs. Elle a été créée en 1952 par Victor Linton, un artiste et orfèvre d’origine écossaise en résidence à Tourrettes-sur-Loup. En 2022, la célèbre fête a fêté son 70ème anniversaire.

Linton, tombé sous le charme du village, souhaitait mettre à l’honneur les producteurs et leur savoir-faire avec une fête. Lors de la première édition, des vélos, des poussettes et des ânes avaient été transformés en montures fleuries que les enfants chevauchaient gaiement. Sur la place de la Libération, les stands de productions locales ont côtoyé les étals des artisans d’art.

Avec le temps, la fête des violettes est devenue une véritable institution, attirant autant les maralpins que les touristes des quatre coins du monde. La fête a notamment un franc succès auprès des italiens qui viennent en nombre assister aux festivités. Les vélos ont laissé place à des chars imposants entièrement recouverts de fleurs. Chaque édition rassemble des milliers de spectateurs.

LA VIOLETTES DE TOURRETTES-SUR-LOUP
Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

VOUS AIMEREZ AUSSI !
Nos suggestions