© yann savalle blysart

PRÉSENTATION DU PLAN D’ACTIONS 2022 DU CRT CÔTE D’AZUR FRANCE

#CotedAzurFrance 2022 : Objectif Reconquête !

Après une année 2021 encore très incertaine et chaotique, qui a vu se succéder un premier semestre fragile puis une saison estivale très satisfaisante pour l’ensemble des professionnels du tourisme, le Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur France présente un plan d’actions coordonné et offensif, résolument orienté vers la reconquête de ses marchés.

Réunis au Théâtre Anthéa à Antibes et en visioconférence ce jeudi 25 novembre 2021, près de 500 professionnels du tourisme azuréen et organismes institutionnels ont répondu présents à l’appel du CRT Côte d’Azur France pour la présentation du plan d’actions Côte d’Azur France 2022. Une stratégie ambitieuse pour la reconquête des marchés internationaux et la relance durable de la destination présentée par David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France, et détaillée par Claire Behar, Directrice Générale, avec l’appui de nombreuses interventions d’institutionnels et professionnels du tourisme partenaires.

Fruit d’une consultation sans précédent, la stratégie dévoilée pour la destination à l’horizon 2022 est la résultante d’un travail mené avec l’ensemble des partenaires de la destination, fédérés par le Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France. Elle est soutenue par le Département des Alpes-Maritimes, principal financeur du CRT, mais également les Villes de Nice, Cannes, Antibes Juan-les-Pins, Grasse, Menton et Mandelieu-La Napoule, la CCI Nice-Côte d’Azur, l’aéroport Nice-Côte d’Azur, le Parc National du Mercantour et Provence Côte d’Azur Events. Il associe les Offices de Tourisme azuréens, la Direction du Tourisme et des congrès de Monaco, les syndicats hôteliers, et bénéficie du concours d’Atout France et d’une coordination des partenaires régionaux sur différentes actions.

Visionnez le replay
Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

La Côte d’Azur unie, en mission de reconquête pour 2022 !

Dans un contexte où la situation sanitaire demeure encore incertaine et avec la prudence et l’adaptabilité nécessaires en cas d’évolutions, l’enjeu de ce plan est désormais de redynamiser la fréquentation touristique sur les ailes de saison, mais également de la renouveler dans le temps et l’espace azuréen  pour stimuler les flux tout au long de l’année et sur l’ensemble du territoire, tout en ciblant des clientèles à haute valeur ajoutée françaises et internationales pour une croissance durable de l’économie touristique azuréenne.

Offensive par la centaine d’actions proposées, la stratégie présentée est dotée d’une véritable vision d’avenir pour la relance de la destination et s’articule autour de 4 grands axes stratégiques :

ANALYSER – Observer pour mieux anticiper. Face à une ouverture des marchés et une connectivité fluctuante, fonction des évolutions sanitaires, l’Observatoire du Tourisme de la Côte d’Azur restera au cœur de la stratégie marketing azuréenne afin d’anticiper les tendances et permettre la réactivité et l’adaptabilité nécessaires.

ANIMER – Accompagner pour mieux se structurer. Il s’agit de former, faire-savoir et diffuser l’information et les bonnes pratiques grâce à une animation réseau plus poussée autour de rendez-vous professionnels réguliers organisés sur l’ensemble de l’année intégrant des Comités stratégiques et Comités des Offices de Tourisme mais également des Rendez-vous d’échange (Digital Afterworks #CotedAzurFrance, 60 Minutes Chrono ou encore les nouveaux petits déjeuners du tourisme durable), des Eductours de découverte de l’offre pour les professionnels du tourisme ainsi qu’une présence et une fédération accrue des Offices de tourisme et professionnels autour de salons grand public.

RAYONNER – Capitaliser sur la marque « Côte d’Azur France », véritable levier d’attractivité territoriale, pour mieux se démarquer de la concurrence. La destination poursuivra ses efforts afin d’agir sur son image et sa perception autour de trois axes : renforcer le déploiement de la marque Côte d’Azur France, poursuivre la dynamique vertueuse du programme de licence avec pour la toute première fois une présence au salon Made in France à Paris et repositionner activement la stratégie en matière de séduction sur les réseaux sociaux afin de répondre de manière performante et durable aux enjeux de demain par le biais de campagnes de notoriété et de recrutement menées sur les marchés français et étrangers.

STIMULER – Promouvoir pour accompagner la commercialisation de la destination. Axe majeur de la reconquête, les actions de promotion définies intégreront un maintien des efforts et de la dynamique impulsée depuis deux ans vers le marché domestique, véritable socle pour la destination, avec en parallèle un déploiement d’actions ciblées vers des clientèles internationales haut-de-gamme. Ces actions de promotion capitaliseront prioritairement sur les marchés européens et notamment l’Italie ou le Royaume-Uni ; mais aussi sur les marchés lointains qui ont démontré leur forte capacité de rebond avec des opérations orientées vers l’Amérique du Nord (USA et Canada) et le Moyen-Orient en soutien à la relance des flux aériens directs.

Enfin, des actions thématiques ciblées seront renforcées vers les filières affinitaires du tourisme d’affaires, du sport et du plein air, de la montagne et de l’écotourisme, du nautisme ou encore de la culture.

Enfin, il s’agira également de stimuler la dépense et notamment la consommation de loisirs par l’intermédiaire des différents outils mis en place parmi lesquels le Pass Côte d’Azur France et le déploiement de la toute nouvelle plateforme nationale ALENTOUR pour laquelle la Côte d’Azur a été le terrain d’expérimentation réussi.

 

« Depuis maintenant plus d’un an et demi, les socioprofessionnels et les institutionnels du tourisme azuréens se sont mobilisés autour du CRT Côte d’Azur France pour permettre la relance de notre destination qui a su s’adapter et innover face aux évolutions rapides de marchés, induites par la situation sanitaires, toujours incertaine. Si nous pouvons nous réjouir du bilan incontestablement positif de la saison estivale 2021 au vu du contexte national et international, celui-ci est bel et bien le fruit de notre action collective et volontaire pour la relance durable de notre économie touristique. Avec la prudence de rigueur face aux évolutions sanitaires et afin que 2022 permette de continuer sur cette dynamique positive, un seul mot d’ordre : RECONQUÊTE ! Reconquête de l’international, de la dépense et de la « dessaisonalisation », plus que jamais, défendons et soutenons ensemble avec combattivité et énergie notre destination Côte d’Azur France dans sa relance internationale ! Vive Côte d’Azur France ! »
David Lisnard, Président du CRT CÔTE D’AZUR FRANCE.

 

« Le rayonnement touristique, l’attractivité des territoires, le soutien aux acteurs économiques, font partie de nos enjeux majeurs. Je suis très reconnaissant au CRT Côte d’Azur France d’avoir su, dans un contexte particulièrement difficile, impulser une dynamique qui nous a permis d’enregistrer une fréquentation de très bonne tenue cet été. Cela, en préservant l’équilibre entre mer en montagne qui fait toute notre richesse et notre spécificité. Plus que jamais, le CRT va pouvoir compter sur l’appui fidèle et déterminé du Département des Alpes-Maritimes. Pour compenser le retrait soudain de la Région, nous avons ainsi voté, le 1er octobre, une aide supplémentaire de 700 000 €, qui porte à 2,65 M€ notre soutien financier pour 2022. Une compensation naturelle envers un organisme de promotion du territoire indispensable à mes yeux. L’efficacité et la réactivité du CRT Côte d’Azur France, son ancrage local, sa capacité à élaborer de nouvelles stratégies en adéquation avec les attentes de la clientèle, en font une carte maîtresse de notre reconquête touristique. La centaine d’actions du plan présenté ce jeudi contribuera à fédérer encore davantage les socioprofessionnels, à faire rayonner la marque Côte d’Azur France et à promouvoir notre destination en France, en Europe et à l’international. Ce plan aidera, plus particulièrement, à redynamiser la fréquentation sur les ailes de saison et à cibler des clientèles à haute valeur ajoutée. Ensemble, nous continuerons de stimuler l’attractivité du territoire et de favoriser l’activité de tous les professionnels du tourisme. »
Charles Ange GINÉSY, Président du Département des Alpes-Maritimes.

A lire également !
Nos suggestions