© Nice Matin

Alexia Barrier, portrait d’une navigatrice azuréenne !

La navigatrice Alexia Barrier a grandi sur la Côte d’Azur à Nice. C’est là qu’elle s’est découverte une passion pour la mer et la navigation. Une passion qui lui vaut aujourd’hui d’avoir pu participer pour la première fois au Vendée Globe

Alexia Barrier, une amoureuse de la mer et de la navigation !

Je me suis mise à la voile à l’âge de 12 ans. Mes parents possédaient un voilier de 6 mètres basé à Antibes. Le week-end, nous faisions régulièrement la traversée jusqu’aux îles de Lérins. Et quand mon père participait à des régates corporatives, il m’embarquait avec lui et me laissait participer aux manoeuvres. J’étais donc déjà une amoureuse de la mer et de la navigation. Ce n’est qu’à l’âge de 25 ans que j’ai commencé la course au large en solitaire après m’être classé 4e mondial de Match Racing à l’âge de 18 ans.

Pourquoi avoir choisi de pratiquer la course au large en solitaire ?

La course au large se pratique également en double ou en équipage. Mais quand on est une femme, c’est assez compliqué d’intégrer un équipage pour une question de gabarit et de force physique. Les mentalités commencent à changer sur ce point. Mais à l’époque, mon équipage de Match Racing n’avait pas non plus forcément envie de faire carrière. Alors, la seule issue pour moi pour pouvoir pratiquer la course au large était de le faire en solitaire.

Quels sont vos lieux préférés pour naviguer sur la Côte d’Azur ?

J’aime particulièrement la baie d’Antibes. Le panorama y est fantastique. On y voit très bien le Fort Carré et le Musée Picasso  mais aussi les montagnes enneigées. Le parcours Antibes-Calvi est également très sympa pour des petits entraînements. Et il m’évoque, à chaque fois, le record de vitesse entre Antibes et Calvi que j’ai remporté, à l’âge de 23 ans, pendant ma période de navigation en équipage féminin. Mais la Côte d’Azur regorge de nombreux autres lieux notamment en pleine nature que j’apprécie tout particulièrement et qui me permettent également d’être au contact de la nature et des éléments. Comme par exemple, Valberg où je vais régulièrement pour y faire du trail.

« SUR MA TERRE » AVEC ALEXIA BARRIER
Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Nos suggestions