antibes
©CRT Côte d'Azur France / Camille Moirenc

BAROMÈTRE DU TOURISME
JANVIER 2024

Les niveaux en février de taux de réservation hôteliers garantissent de bons taux d’occupation jusqu’à la fin de la saison estivale.

Une perspective positive se profile pour le printemps et l’été pour la #CotedAzurFrance

A fin février, les taux de réservation  hôteliers restent très bien orientés, avec une belle avance pour chacun des mois suivants jusqu’à fin août, de +5 points en moyenne, voire +7 points à échantillon répondants identique sur les deux années 2023 et 2024.

Il est probable qu’une partie de cette avance soit liée à une crainte de prix plus élevés au fur et à mesure du remplissage des périodes de forte demande.

Sur le mois de mars, 41% des chambres hôtelières sont déjà réservées, voire 48% à Nice et même 61% à Menton. En juin, Cannes mène la danse avec 40% de chambres déjà réservées (soit 4 pts au-dessus de la moyenne Côte d’Azur). Sur juillet-août, 21% des chambres sont actuellement déjà réservées.

La dynamique de reprise sur le marché Américain se poursuit !

En 2023, les séjours US par avion jusqu’à Nice enregistraient une hausse de +14% vs 2022, et +12% vs 2019, soit un nouveau record historique absolu (233 000 séjours avion jusqu’à Nice). La dynamique de reprise se poursuit cette année, et 2024 devrait atteindre de nouveaux records pour le marché US pour la destination #CotedAzurFrance. En effet, pour la période printemps-été 2024 (avril-sept), en date du 29/2, les réservations « incoming » provenant de l’Amérique du Nord (USA-Canada) étaient en avance/hausse de +22% vs 2023 à la même date, soit +14% pour avril-juin et +42% pour juillet-septembre (source ForwardKeys). Même le 4ème trimestre 2024 affiche déjà une avance de +32% vs 2023, mais sur des volumes encore faibles bien sûr. Il faut noter la grande diversité des itinéraires empruntés, l’ensemble du réseau aérien en bénéficie, et pas seulement les nouvelles liaisons directes

Les pays du Moyen-orient : un marché capital pour la Côte d’Azur

Les pays du Moyen-Orient forment un marché capital pour la Côte d’Azur, la destination accueillant autour de 10% du total de leurs nuitées passées en France.

Généralement, le Moyen-Orient se place au second rand des marchés de longue distance de la Côte d’Azur, après les Etats-Unis, et constitue l’une des clientèles fondamentales pour le tourisme de luxe. Il représente 10% de l’ensemble des dépenses du tourisme international à l’échelle mondiale. Il existe des liens étroits, et qui se renforcent, entre ces pays et la Côte d’Azur.

La Côte d’Azur reçoit annuellement plus de 100 000 touristes du Moyen-Orient (dont un tiers des Emirats), la plupart étant hébergés dans les hôtels emblématiques de la région, ou bien dans de luxueuses residences secondaires. Au nombre de 7 programmées sur l’été 2024, les liaisons aériennes directes, compensent la distance appréciable qui sépare les deux régions.

Cette note de conjoncture permet de suivre l’évolution de la demande touristique à destination#COTEDAZURFRANCE.

La part des hôtels 4-5* dépasse 50% pour la première fois en 2023.

En 2023, le principal marché étranger des hôtels et résidences de tourisme de la Côte d’Azur était le Royaume-Uni/Irlande, avec près de 17% du total des nuitées étrangères et 3 points de plus qu’en 2022. Il conserve son 1er rang devant l’Italie, accentue l’écart, et se place à présent devant les USA, au second rang.

Fermer