Les Chapelles Saint-Roch

Les Chapelles Saint-Roch

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Chapelle à Cogolin

  • A Cogolin, deux chapelles portant le vocable de saint Roch ont été édifiées côte à côte à des époques différentes.
    Chapelle du XVII° rénovée en 2018, se présente aujourd’hui comme un lieu culturel à part entière, dédié aux artistes de tous horizons.

  • A Cogolin, deux chapelles portant le vocable de saint Roch ont été édifiées côte à côte à des époques différentes :
    - La 1ère à droite, a été bâtie vers 1630. Vendue comme bien national pendant la Révolution française, elle a été transformée en bâtiment agricole.
    - La seconde à gauche, a remplacé la plus ancienne vers 1820.


    Ces chapelles abritaient la confrérie des pénitents blancs, association de laïcs attachés à la pratique religieuse et qui accompagnaient les défunts dans leur...
    A Cogolin, deux chapelles portant le vocable de saint Roch ont été édifiées côte à côte à des époques différentes :
    - La 1ère à droite, a été bâtie vers 1630. Vendue comme bien national pendant la Révolution française, elle a été transformée en bâtiment agricole.
    - La seconde à gauche, a remplacé la plus ancienne vers 1820.


    Ces chapelles abritaient la confrérie des pénitents blancs, association de laïcs attachés à la pratique religieuse et qui accompagnaient les défunts dans leur dernière demeure. Les pénitents portaient une cagoule et une grande robe appelée sac.


    La chapelle de droite, a été restaurée entre 2010 et 2012 et transformée en lieu d’exposition. A gauche de son entrée, on aperçoit le millésime gravé de l’année 1635, date probable de sa consécration. A sa droite, le mur a été doublé et renforcé au XVIIIe s. par quatre larges contreforts. La chapelle de gauche, toujours en service, montre une façade très simple surmontée d’un clocher mur flanqué de deux pinacles. Elle est décorée d'un vitrail de Jacqueline de Kock. A l'intérieur, on peut voir la grande fresque de l’Apocalypse de saint Jean, peinte par Patrice Henry-Biabaud entre 1988 et 1990.


    De nombreux artistes se succèdent et exposent leurs œuvres au sein de ce lieu mythique. Les « Soirées de la Chapelle » attirent créateurs, photographes, performeurs artistiques, peintres, sculpteurs, artisans d’art, talents émergents, sans limite géographique et, sans limite dans la forme artistique, plastique ou numérique.
  • Environnement

    • En ville
    • En centre historique
  • Langues parlées

    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours
Nos suggestions