Voir les photos (2)

Circuit patrimoine de Bagnols-en-foret

Loisirs sportifs, Sports pédestres, Parcours / sentier thématique, Itinéraire de randonnée pédestre à Bagnols-en-Forêt
  • A la croisée de l'antique Via Aurélia, Bagnols-en-Forêt, adossé aux contreforts de 'Estérel, rafraichi par la brise marine qui franchit le col de la Pierre du Coucou, vous régale de majestueux points de vue, des Gorges du Blavet au Pic de la Gardiette.

  • POINT DE DÉPART
    Bureaux d'information touristique de Bagnols-en-Forêt
    Parking gratuit dans le village de Bagnols-en-Forêt - Parking du Château

    ITINÉRAIRE
    A - Les premières traces humaines remontent aux environs de 12000 ans avant J.C. (Grotte de Muéron dans les Gorges du Blavet). Les grandes fractures rocheuses de Bayonne furent occupées à la fin de l'âge de Bronze (1000 ans avant J.C.) et dans les collines subsistent encore les traces de plusieurs oppida de l'Age de Fer.
    Les...
    > POINT DE DÉPART
    Bureaux d'information touristique de Bagnols-en-Forêt
    Parking gratuit dans le village de Bagnols-en-Forêt - Parking du Château

    > ITINÉRAIRE
    A - Les premières traces humaines remontent aux environs de 12000 ans avant J.C. (Grotte de Muéron dans les Gorges du Blavet). Les grandes fractures rocheuses de Bayonne furent occupées à la fin de l'âge de Bronze (1000 ans avant J.C.) et dans les collines subsistent encore les traces de plusieurs oppida de l'Age de Fer.
    Les Romains, après la conquête, s'implantèrent au Ier siècle avant J.C, dans la plaine enchâssée dans un écrin de collines afin d'exploiter ces terres cultivables.
    Aux époques troublées du Moyen Age, et dès le XIème siècle, les hommes se réfugièrent sur les hauteurs de Bayonne, où ils aménagent le "castrum", le premier village.
    Détruit par les pillards en 1392, une sombre période s'installa et dura 85 ans.
    En 1477, l'Evêque de Fréjus, Seigneur de droit de Bagnols-en-Forêt fit revivre le village en faisant venir trente familles du village de Pieve di Teco, en Ligurie, avec lequel nous sommes jumelés depuis 1990.
    Son nom, à lui seul, évoque sa situation à proximité de splendides forêts propices à de nombreuses et jolies promenades, et de merveilleux points de vue dus aux reliefs variés.
    De nos jours, Bagnols-en-forêt avec 2788 habitants, couvre une superficie de 4290 hectares. Ses rues pittoresques, ses passages voûtés, ses places ombragées et ses fontaines dominent la plaine de Fréjus, le Massif de l'Estérel à l'Est et celui des Maures à l'Ouest.

    B - La Fontaine de la Siagnole
    Décorée d'une statue-copie de "L'enfant à l'oie", dont l'original (3ème siècle av. JC) se trouve au Vatican galerie Condé, est l'une des 4 fontaines anciennes du village. Les autres se trouvent dans la partie basse de la Grande rue, Place du Rond et Placette du Gros mur, celle du Square Francis Poulenc date de 2005.

    C - L'hôtel de ville
    Construit en 1907 sur l'emplacement de l'église Saint-Sébastien (1480) laquelle devint propriété de l'Etat en 1905.

    D - Le Lavoir
    Nommé "le bassin neuf", il est le plus grand lavoir du village.

    E - La rue du Lavoir
    Ici se trouvent les plus anciennes maisons du village 15ème et 16ème siècle.

    F - La rue en calade
    Principal accès au village au Moyen-Age en venant de Fréjus. Accès sécurisé par un portail.

    G - La rue de l'Abbé Bruno
    Escalier (côté Grande rue) et passage voûté (côté église). L'abbé Bruno, figure emblématique du village, arrivé d'italie avec sa mère en 1923, a exercé tout son sacerdoce à Bagnols.

    H - L'église Saint-Antoine
    Elle est de style roman-renaissance, richement décorée et possède, entre autre, 2 retables de style Louis XIII. Le portail néo-roman a été rajouté au 19ème siècle. Sur la place de l'église se situait le premier cimetière du village. Quatre autres chapelles se situent aux quatre points cardinaux, Saint-Denis (11ème siècle) à l'Ouest, Notre-Dame (1650) au Sud, Saint-Antoine (1660) à l'Est et Sainte-Anne construite en 1654 au Nord. Deux moulins à vent en ruine, attendent patiemment leur restauration : Quartier du Moulin et Aire de Sainte-Anne.

    I - La chapelle Sainte-Anne
    Chapelle construite en 1654 en remerciement de Jean Vigneron à
    Louis XIV pour l'avoir naturalisé Français (alors qu'il était Espagnol). Il finança également l'autel, ses ornements et les objets du culte. Très dévot à Sainte Anne, il lui dédia cette chapelle.

    J - L'ancienne mairie
    L'école des garçons s'y trouvait à l'étage puis elle fut transférée ensuite dans le bâtiment de l'office de tourisme. Les douches municipales remplacèrent la mairie jusqu'en 1960, l'eau y était chauffée au charbon. Dans cette rue du n°13 au n°55 se trouvaient 2 bouchonneries dont celle de "Gandolphe" ainsi que divers ateliers où travaillaient principalement des femmes.

    K - La Table d'orientation
    Profitez d'un point de vue à 180° du Pic de la Gardiette à la Colle du Rouët, en passant par les vallons et sommets des contreforts de l'Estérel. Les plus remarquables : Anciennes tailleries de meules, Col de la Pierre du Coucou, l'Ancienne voie romaine, les Gorges du Blavet et la falaise de Colle Rousse.
    Visite commentée du village toute l'année sur réservation au 04 94 76 01 02
    Dépliant Au Fil des Ruelles disponible dans les Bureaux d'informations touristiques.
  • Environnement
    • Centre village
    • Vue panoramique
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Equipements
    • WC publics
    • Parking
    • Parking gratuit
  • Services
    • Animaux acceptés
    • Restauration
  • Tarifs
  • Gratuit
Sur le parcours de
Sur place
Fermer