Voir les photos (2)

Chapelle sainte Croix, dite des Pénitents Blancs

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Chapelle, Inscrit (Monument historique) à Puget-Théniers
  • La chapelle Sainte-Croix des Pénitents Blancs date du 16e siècle. Elle a été restaurée.
    Ouverture selon la demande, s'adresser à la mairie ou à la galerie des Augustins (en période estivale)

  • La chapelle Sainte-Croix des Pénitents Blancs date du 16e siècle. Elle a été restaurée. Elle possède un tableau représentant la Transfiguration, daté de 1620, réalisé pour la confrérie du Saint-Sauveur.Simple édifice à nef unique que l'on repère à sa belle façade de style classique (XVIe - XVIIe siècle), la chapelle est couverte d'une voûte plein cintre dominant un chœur légèrement surélevé et une nef à trois travées.
    Elle abrite dans le chœur, derrière un autel en "sarcophage", un retable...
    La chapelle Sainte-Croix des Pénitents Blancs date du 16e siècle. Elle a été restaurée. Elle possède un tableau représentant la Transfiguration, daté de 1620, réalisé pour la confrérie du Saint-Sauveur.Simple édifice à nef unique que l'on repère à sa belle façade de style classique (XVIe - XVIIe siècle), la chapelle est couverte d'une voûte plein cintre dominant un chœur légèrement surélevé et une nef à trois travées.
    Elle abrite dans le chœur, derrière un autel en "sarcophage", un retable baroque assez monumental présentant la Transfiguration (c.1620). Le tableau est encadré de colonnes torses supportant un entablement à rinceaux et un fronton à volutes. Dans les travées on remarque un Saint Thomas de Villeneuve (c.1680) peint pour les Augustins par Jean-André de Castellane et une œuvre anonyme dédiée au culte du Sacré-Cœur (c.1785).

    Il existait deux confréries de Pénitents, une noire et une blanche, avant qu'elles ne fusionnent en 1756 pour former la confrérie des pénitents de la Miséricorde. Ils assistaient en habit blanc et cordon noir aux nombreuses processions solennelles de la paroisse et assuraient l'assistance aux sépultures et l'administration du grenier du mont de Piété. Cette confrérie qui comptait 60 membres en 1808 finit par disparaître au tournant du XXe siècle faute de recrutement.
  • Environnement
    • Centre village
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Accessibilité
    • Accessible en fauteuil roulant avec aide
Nos suggestions