Voir les photos (2)

Chapelle Saint-Julien

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Chapelle, XVIe siècle à Biot

  • Chapelle dédiée à Saint Julien, située dans le village de Biot, sur la route de Valbonne

  • Au début du XVIIIe siècle, l’existence du castrum de Saint Julien est déjà signalé. La chapelle est même mentionnée pour la première fois en 1638, mais elle est certainement plus ancienne. En effet, elle porte une plaque de l'année 1565, date de la consolidation effectuée 12 ans après le transfert des reliques de Saint Julien à Biot.

    Perchée sur un rocher, la chapelle s'ouvre au sud par un porche à trois belles arcades à piliers qui relient trois poutres de bois. Un ermite y vivait en...
    Au début du XVIIIe siècle, l’existence du castrum de Saint Julien est déjà signalé. La chapelle est même mentionnée pour la première fois en 1638, mais elle est certainement plus ancienne. En effet, elle porte une plaque de l'année 1565, date de la consolidation effectuée 12 ans après le transfert des reliques de Saint Julien à Biot.

    Perchée sur un rocher, la chapelle s'ouvre au sud par un porche à trois belles arcades à piliers qui relient trois poutres de bois. Un ermite y vivait en permanence et entretenait l’édifice grâce aux aumônes. Depuis plusieurs siècles, la tradition d’une procession est perpétuée lors de la fête de la Saint Julien, qui
    a lieu à la fin du mois d'août. À la suite du curé, un long cortège se rend de l'église du village à la chapelle pour accompagner le buste reliquaire de Saint Julien. Une foule nombreuse escortée d'animaux parés de fleurs (chiens, chevaux, mulets, ânes…) chante, toute au long de la route, le cantique à Saint Julien, au son des fifres et des tambourins des « Traditions Biotoises ». Puis une messe est célébrée dans le recueillement, suivie du verre de l’amitié.

    En 1707, lors de la guerre de succession de l’Espagne, la chapelle fut pillée et profanée par la soldatesque. Restée un temps délabrée, elle fut restaurée par des mains pieuses et fut à nouveau occupée par des ermites. Depuis, la chapelle est devenue propriété privée.
  • Environnement

    • En périphérie de la ville
    • Rivière à -5 km
    • Village à -2 km
  • Langues parlées

    • Français
Nos suggestions