Voir les photos (3)

Cathédrale Notre-Dame-Du-Puy de Grasse

Site et monument historique, Patrimoine religieux, Cathédrale à Grasse
  • La cathédrale daterait du milieu du XIIIe siècle (transfert de l’évêché en 1244). Son architecture est influencée par la Ligurie et la Lombardie (plan, décors, voûtement).

  • La façade principale est simple et sobre. Elle reflète la distribution intérieure : une nef centrale surélevée et deux bas-côtés.
    Elle reflète la distribution intérieure : une nef centrale surélevée et deux bas-côtés. La nef est percée par un portail en saillie et une baie triple surmontée d'un arc brisé. Les bas-côtés s’ouvraient par deux portes aujourd’hui murées et sont éclairés par deux fenêtres à lancette. Les murs extérieurs sont soulignés par de petits arcs :...
    La façade principale est simple et sobre. Elle reflète la distribution intérieure : une nef centrale surélevée et deux bas-côtés.
    Elle reflète la distribution intérieure : une nef centrale surélevée et deux bas-côtés. La nef est percée par un portail en saillie et une baie triple surmontée d'un arc brisé. Les bas-côtés s’ouvraient par deux portes aujourd’hui murées et sont éclairés par deux fenêtres à lancette. Les murs extérieurs sont soulignés par de petits arcs : l’arcature lombarde.

    En 1692, des tribunes avec des décors de stuc sont ajoutées sur les bas-côtés.
    En 1714, une crypte est creusée sous la cathédrale et le pavement intérieur ainsi que le perron sont refaits. Le portail central devient l’unique accès sur cette façade. Il est mis en valeur par un escalier, à double volée. Le portail est surmonté d’une statue
    de la Vierge.
    Quelques années plus tard, les portes en noyer sont sculptées par deux ébénistes grassois : Deschamps et Raybaud.

    Pendant la Révolution française, la cathédrale a servi de grenier à blé, et en 1795 un incendie causé par l’émanation de gaz liés à la fermentation dura plusieurs jours et fit éclater certains piliers aujourd’hui consolidés.

    La cathédrale de Grasse abrite de nombreux objets d’art, certains classés Monuments Historiques :
    - Dans les vitrines : un ensemble d’objets liturgiques dont la châsse de Saint Honorat, en noyer sculpté et peint, du XVe siècle.
    - "Saint-Honorat, Saint Clément et Saint Lambert", retable attribué à l’école de Louis Brea,
    - Le "couronnement d’épines", "Sainte Hélène et l’exaltation de la Sainte Croix" et "L’érection de la Croix" sont des œuvres attribuées à Pierre-Paul Rubens ou à son école.
    - Le "lavement des pieds" de Jean-Honoré Fragonard de 1754, est une des rares œuvres religieuses de l’artiste grassois.
    - La croix monumentale de la nef est une croix de mission de 1830
    - Les grandes orgues datées de 1855 réalisées par le facteur d’orgue toulousain Jungk
    - La "mort de Saint-Paul, ermite" de Charles Nègre (artiste grassois)

    La Cathédrale possède 6 vitraux et quatre statues de Baillet représentant les quatre évangélistes : Saint Mathieu, Saint Marc, Saint Luc et Saint Jean.

    Horaires des offices :
    - Dimanche et jours de fête : Messe à 10h dans la cathédrale
    - En semaine : du lundi au vendredi : messe à 08h30 dans la crypte
  • Environnement
    • Zone piétonne
    • En ville
    • En centre historique
  • Langues parlées
    • Français
  • Documentation
Prestations
  • Accessibilité
    • Handicap moteur
      • Rampe d'accès PMR côté latéral de la cathédrale
    • Accessible en fauteuil roulant avec aide
    • Rampe d'accès
    • Possibilité de déposer quelqu’un devant le site
  • Tarifs
  • Gratuit
Sur place
Fermer