© Istock / AzmanL

Chanel et la Côte d’Azur : une longue histoire d’amour

Il était une fois l’histoire d’une grande couturière : Gabrielle Chanel, dite “Coco Chanel” qui, un jour, posa ses valises sur la Côte d’Azur. Très vite sous le charme, elle en fit sa destination de vacances favorite et finit par s’y installer définitivement.

La naissance d’un parfum mythique à Grasse

C’est un voyage de l’illustre couturière, à Grasse, capitale mondiale des parfums qui a donné naissance au mythique N°5.

En 1921, elle y rencontre, en effet, le parfumeur Ernest Beaux et lui commande “Un parfum de femme à odeur de femme”.

Deux séries d’échantillons numérotés de 1 à 5 vont lui être présentés. Et c’est ainsi que la créatrice de mode va choisir le N° 5.

Si son flacon a changé cinq fois d’apparence depuis sa création, il est resté pendant de très nombreuses années, le parfum le plus vendu de France.

La réintroduction du bigaradier au Bar-sur-Loup

Elle avait quasiment disparu du paysage barois, la culture ancestrale du bigaradier est de retour dans la bien nommée cité des Orangers grâce à Chanel.

La société Mul Aromatiques, le partenaire exclusif du parfumeur parisien depuis plus de 40 ans participe, en effet, à un programme de développement de la culture biologique du bigaradier.

Un arbre dont les fleurs produisent l’essence de Néroli, une des composantes du mythique N° 5 de Chanel.

Deux cents douze orangers amers ont ainsi été plantés sur 4 000 m² au printemps dernier. La première récolte est attendue d’ici à 6 ans.

Une villa sur les hauteurs de Roquebrune-Cap Martin

Parce que la Côte d’Azur était sa destination de vacances favorite, Gabrielle Chanel décide en 1928 d’acheter des terrains appartenant à la famille Grimaldi, sur les hauteurs de Roquebrune-Cap Martin.

Elle va y faire construire une villa à son goût. : La Pausa.

Coco Chanel y vécut à plein temps à partir des années trente et ce pendant près de 25 ans.

Revendue en 1954 à l’auteur et mécène américain Emery Reves, elle retournera dans le giron de la maison Chanel en 2015, lorsque cette dernière la rachète pour y faire rayonner la culture et les valeurs de Chanel.

La fin d’une grande histoire d’amour à Puget-sur-Argens

C’est aussi sur la Côte d’Azur, à Puget-sur-Argens, que Gabrielle Chanel va perdre le plus grand amour de sa vie : Arthur Edward Capel, surnommé Boy Capel.

Cet anglais francophile, entrepreneur, joueur reconnu de polo et héros de la première guerre mondiale, avec qui la grande couturière a partagé dix années de sa vie, trouve la mort, le 22 décembre 1919, dans un accident de la route, sur la DN7 à Puget-sur-Argens, à l’âge de 38 ans.

Coco Chanel ne se remettra jamais du décès de celui qui fut également son mentor.

Nos suggestions