Abbaye du Thoronet ©Philippe Berthé

La merveilleuse abbaye du Thoronet

Visitez l’abbaye du Thoronet, l’un des plus remarquables édifices de l’ordre de Cîteaux. Ce monastère exprime la force, la simplicité ainsi que la rigueur et a inspiré des générations d’architectes

Laissez-vous transporter au cœur de la
« merveille » des abbayes cisterciennes.

Construite dans un environnement boisé, l’abbaye du Thoronet est l’une des « sœurs provençales » françaises.

L’édification de l’abbaye a débuté en 1160 et s’est terminée en 1230 et trouve sa place au croisement d’une rivière et d’une source. Peu à peu fréquentée, elle a abrité au XIIIe siècle une vingtaine des moines et des dizaines de frères convers. Cette abbaye dépend de l’ordre cistercien et répond à une application stricte de la règle de saint Benoît. En 1790, sept moines y vivent encore. Mais ce n’est pas sans menace, en effet depuis la fin du XVIIe siècle, effondrements et délabrements de la structure instaurent la nécessité d’initier une campagne de restauration. Elle débute en 1841 sous l’appui de Prosper Mérimée, inspecteur des monuments historiques.

Pureté architecturale…

Ne manquez pas d’admirez cet exemple unique d’architecture !

Le célèbre architecte Le Corbusier s’est rendu à l’abbaye en 1953 et a affirmé « A l’heure du « béton brut », béni, bienvenue et saluée soit, au cours de la route, une telle admirable rencontre ». Cette abbaye exprime de façon la plus pure l’art cistercien. Observez de quelle manière dénuement extrême et sobriété des volumes ont pu dicter la vie communautaire des moines. L’église est un modèle de simplicité cistercienne, où l’absence de décors souligne parfaitement la pureté des formes.

…et acoustique exceptionnelle !

La vie spirituelle des moines a été ici rythmée par des offices mis en valeur par une acoustique remarquable. L’église bénéficie d’une acoustique entre 11 et 14 secondes d’écho. Cette caractéristique s’explique par la dureté de la pierre de construction et les arrêtes des pierres à bord vif. Nous pensons également que les constructeurs ont pu laisser dans les piliers des conduits provoquant une telle résonnance.

L’ordre des cisterciens, histoire d’un modèle affirmé

Parcourez cloître, réfectoire ou dortoir et comprenez le mode de vie des moines cisterciens.

L’ordre cistercien trouve ses racines en 1098, suite à la fondation du monastère de Cîteaux par le moine Robert de Molesme. Quelques années plus tard, Etienne Harding codifie la règle cistercienne. Suite à cette promulgation, Cîteaux établit de nouveaux monastères : La Ferté, Pontigny, Morimond et Clairvaux. Saint Bernard de Clairvaux fait de ce monastère le centre de l’ordre cistercien, de 1115 et 1153. Il a fustigé l’apparat de Cluny et a réaffirmé la règle de saint Benoît. Il prône alors la rigueur stricte de l’ordre, où seuls le travail manuel et la prière doivent animer les cisterciens.

Info pratiques

Tarifs, horaires … retrouvez ici toutes les informations pratiques pour visiter l’abbaye du Thoronet.

Ouvertures :
Du 1er avril au 30 septembre de 10h00 à 18h30.
Du 1er octobre au 31 mars de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00.

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.
Horaires sous réserve de modifications.

Tarif :
Tarif adulte : 8 €
Gratuit pour les moins de 18 ans
Gratuit pour les 18-25 ans ressortissant de l’Union européenne.

Vous aimerez aussi !