© Côte d’Azur France – Isabelle Fabre

S'entrainer dans les 5 cols les plus mythiques de la Côte d'Azur

Les Alpes-Maritimes offrent un terrain de jeu extraordinaire pour les passionnés de vélo. C’est probablement l’une des raisons pour laquelle un quart du peloton cycliste professionnel vit sur la Côte d’Azur ! Alors pourquoi ne pas venir vous entraîner en vélo et performer sur l’un des 5 cols les plus mythiques de la Côte d’Azur ?

1. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : direction le Col de Vence !

Un col idéal pour tester sa condition physique en toute saison !

Avec ses 9,8 kilomètres et ses 640 mètres de dénivelé, c’est selon moi le col idéal pour s’entraîner en montagne 365 jours par an. En effet, c’est un col facilement accessible qui a la particularité d’être très régulier. Orienté plein sud, c’est le col idéal pour tester sa condition physique en montagne en toutes saisons, y compris durant l’hiver ! D’ailleurs, en tant que coach, j’emmène régulièrement mes sportifs pour des tests de terrain au Col de Vence.

1. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : direction le Col de Vence (suite) !

Voici quelques repères chronométriques afin de pouvoir estimer votre niveau…

– Moins de 30 minutes : niveau professionnel ou élite.
– Entre 30 et 35 minutes : très bon niveau en montagne.
– Entre 35 et 40 minutes : bon niveau en montagne.
– Entre 40 et 50 minutes : niveau moyen.
– Entre 50 minutes et 1h : niveau modeste.
– Plus de 1h00 : niveau cyclo-touriste.

Statistiques côté Vence :
Longueur : 9,8 kilomètres.
Altitude au sommet : 927 mètres.
Dénivelé : 640 mètres.
Pente : 7%.
Pente maxi : 12%.

2. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col de la Bonnette !

Le saviez-vous ? La plus haute route d’Europe est sur la Côte d’Azur !

Le Col de la Bonette, c’est tout simplement la plus haute route d’Europe ! Avec environ 10 kilomètres entre 2000 et 2 800 m d’altitude, le Col de la Bonette est donc le col parfait pour s’entraîner en haute montagne et « faire des globules ». Orienté plein sud, la face azuréenne permet de s’y entraîner pendant 5-6 mois de l’année puisque le col est généralement ouvert de fin mai à novembre. En juin, vous pourrez y rencontrer de nombreux pros s’entraînant en vue du Tour de France.

2. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col de la Bonnette (suite) !

Le petit plus du Col : au sommet, la boucle de la cime de la Bonette !

Cette boucle permet de travailler sa force en conditions hypoxiques. Comment faire ? Enchainer plusieurs tours à rythme régulier.

Statistiques côté Saint Etienne de Tinée :
Longueur : 25,8 kilomètres.
Altitude au sommet : 2802 mètres.
Dénivelé : 1652 mètres.
Pente : 6,4 %.
Pente maxi : 9 %.

3. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col de la Madone !

Internationalement, la Madone est le col le plus connu de la Côte d’Azur !

Situé dans l’arrière-pays niçois et à quelques kilomètres de Monaco, le Col de la Madone a été rendu mythique par Lance Armstrong qui en avait fait son col fétiche. D’ailleurs le Col de la Madone a donné son nom à une série de vélo haut de gamme de la marque de vélo, sponsor du coureur américain. Caché au fond du vallon du Borrigo à Menton, le départ du Col n’est pas simple à trouver. La partie la plus difficile est celle du milieu juste avant d’arriver au village de Sainte-Agnès.

3. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col de la Madone (suite) !

Partez à l’ascension de ce col rendu mythique par Lance Armstrong, quintuple vainqueur du Tour de France !

Après Sainte-Agnès, la route est étroite, escarpée et très sauvage ! Au sommet, on bénéficie d’une vue exceptionnelle sur le massif du Mercantour. Le Col de la Madone est pratiquable toute l’année, excepté en hiver côté nord où la route est souvent glacée et enneigée.

Statistiques côté Menton :
Longueur : 14 kilomètres.
Altitude au sommet : 922 mètres.
Dénivelé : 885 mètres.
Pente : 6%.
Pente maxi : 10%.

4. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col de Turini !

Un col de la Côte d’Azur à 3 faces, rendu mythique par le Rallye de Monte-Carlo !

Le Col du Turini est un véritable col de montagne qui a la particularité de présenter 3 faces différentes. En effet, on peut monter au Turini par Sospel (la montée la plus progressive), par L’Escarène (la montée la plus longue), et par La Bollène-Vésubie (la montée la plus difficile).
Culminant au 1600 mètres, le Col de Turini est donc un col parfait pour s’entraîner en vélo en montagne sur des routes sauvages. Au sommet, plusieurs cafés et restaurants permettent de faire une pause tout en prenant une collation.

4. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col de Turini (suite) !

Quelques chiffres clés et statistiques en vue de votre ascension du Col de Turini !

côté sospel :
Longueur : 24 kilomètres.
Altitude au sommet : 1 607 mètres.
Dénivelé : 1 244 mètres.
Pente : 5.2 %.
Pente maxi : 9%.

Côté L’Escarène :
Longueur : 26.2 kilomètres.
Altitude au sommet : 1 607 mètres.
Dénivelé : 1 250 mètres.
Pente : 5.1%.
Pente maxi : 8%.

Côté La Bollène Vésubie :
Longueur : 15.3 kilomètres.
Altitude au sommet : 1 607 mètres.
Dénivelé : 1 107 mètres.
Pente : 7.2 %.
Pente maxi : 10 %.
</b<côté>

5. S’entrainer en vélo sur la Côte d’Azur : le Col d’Eze !

Le mythe de Paris-Nice à quelques coups de pédale du centre de Nice…

Le Col d’Eze est le col le plus accessible qui soit puisque le départ se fait du quartier du Port à Nice Riquier. C’est un col très célèbre car il est emprunté tous les ans par le peloton professionnel du Paris-Nice, la « Course du Soleil », qui a lieu tous les ans au début du mois de mars. Le Col d’Eze est un col assez court mais qui présente plusieurs portions exigeantes à 12%, notamment au départ et au milieu après l’observatoire astronomique. Roulable en toute saison, c’est un col idéal pour parfaire son coup de pédale en montée, tout en profitant des magnifiques vues sur la mer Méditerranée.

Statistiques Col d’Eze :
Longueur : 7,8 kilomètres.
Altitude au sommet : 461 mètres.
Dénivelé : 447 mètres.
Pente : 6 %. Pente maxi : 10 %.

jbw2.jpg
    S’entraîner en vélo :

 

5 cols mythiques de la Côte d’Azur !

By Jean-Baptiste WIROTH

Passionné de sport, je vis entre la Côte d’Azur et le Cap en Afrique du Sud. En 2002, j’ai créé une société de coaching et d’évènementiel sportif : WTS – The Coaching Company. Aujourd’hui, je conseille des sportifs amateurs et professionnels dans la préparation de leurs objectifs et organise des évènements vélo sous la marque Executive Challenge.

Nos suggestions