Village de Saint-tropez ©e.bertrand

La Grande Braderie de Saint-Tropez

Chaque année, Saint-Tropez et ses commerçants sonnent le glas de la haute saison à l’occasion de la Grande Braderie. Un baissé de rideau propice aux bonnes affaires. On vous dit tout sur la Grande Braderie de Saint-Tropez !

UN DERNIER LÈCHE-VITRINE ESTIVAL

La Grande Braderie de Saint-Tropez : 4 jours de bonnes affaires !

Quand prend fin l’été ? Le 22 septembre, pour tout l’hémisphère nord. À une exception près, un village, le plus célèbre d’entre tous : Saint-Tropez. Dans ce coin-ci du Var, le roi Soleil abdique le dernier week-end d’octobre, date à laquelle se déroule la Grande Braderie de Saint-Tropez. Un rite immuable : depuis bientôt trente ans, l’immense majorité des commerçants tropéziens investissent les trottoirs et bousculent leurs rayons pour offrir un dernier lèche-vitrine estival à des dizaines de milliers de visiteurs.

DES ÉTIQUETTES EN BAISSE

Mode, chaussures, bijoux, maroquinerie, décoration, il y en a pour tous les goûts !

Lors de la Grande Braderie de Saint-Tropez, tous sont en quête de la bonne affaire. C’est que durant ces quatre jours frénétiques, les prix fondent comme une glace sur le sable de Pampelone. Soucieux de vider leurs stocks à l’approche de l’hiver, les boutiques consentent, en effet, des rabais spectaculaires sur la plupart de leurs produits, les “hits” de l’été compris. Mode, chaussures, maroquinerie, décoration, parfums et produits de beauté : rien ne résiste à cette lame de fond. Chacun y trouve son compte, certains articles partant pour dix euros à peine.

LA GRANDE BRADERIE, UNE FÊTE POPULAIRE !

L’occasion de faire des bonnes affaires tout en flânant à Saint-Tropez !

Au-delà de sa dimension mercantile, la Grande Braderie des commerçants tropéziens est surtout une fête populaire. Beaucoup en profitent pour flâner dans le village, traîner sur le port pour y admirer les yachts, s’installer sur la plage des Ponches pour déguster la fameuse tarte tropézienne inventée dans les années 50 par Alexandre Micka, se régaler d’un cornet de Barbarac, le fameux glacier du Port, déjeuner sous les tonnelles tranquilles de La Ramade, et de l’Auberge des Maures ou sur les petites terrasses du G’envie ou du Ghandi, la plus indienne des tables tropéziennes, ou bien encore visiter un musée : l’Annonciade et sa belle collection de toiles pointillistes, nabis ou fauves, le Musée de la Gendarmerie et du Cinéma, habité par le souvenir de Gerber, Cruchot et leur brigade.

La Braderie de Saint-Tropez en images !